Connexion

Pour se préparer à recevoir l’eucharistie pour la première fois…

Lettre de Paul aux Corinthiens 11, 23-26.

J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »

Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »

Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

 

« Faire mémoire » a trois significations pour les chrétiens :

– se rappeler les gestes de Jésus au cours de son dernier repas, fidèlement retranscrits par ses disciples (cette lettre de Paul date des années 50, vingt ans seulement après la mort de Jésus).

– savoir que Jésus est bien présent parmi nous, même si on ne le voit pas : Jésus continue à se donner à nous, il continue à nous sauver et c’est aussi pour nous qu’il est mort sur la croix.

– attendre la vie éternelle avec Jésus : en participant à l’eucharistie, on entre dès maintenant dans cette vie éternelle !

 

Durant la grande prière eucharistique, au moment de la consécration, le prêtre prie l’Esprit Saint et redit les paroles que Jésus a prononcées lors de son dernier repas. Voici les paroles de la consécration : « Sanctifie ces offrandes, en répandant sur elles ton Esprit ; qu’elles deviennent pour nous le Corps et le sang de ton fils, Jésus, le Christ, notre Seigneur ».

  • La trinité est présente : le Père est invoqué par l’Esprit pour que Jésus-Christ soit présent dans l’eucharistie.

 

Le pain et le vin sont consacrés : ils deviennent le Corps et le Sang du Christ – pas les muscles et les os qu’on a sous la peau, pas le sang qui coule dans les veines, mais Jésus ressuscité, vivant pour toujours d’une vie nouvelle, une vie avec Dieu. En participant à l’eucharistie, nous entrons dans cette vie nouvelle car c’est pour nous aussi que Jésus est mort et qu’en ressuscitant il nous a sauvé de la mort.

 

 

Recevoir l’eucharistie est une nourriture dont nous avons besoin pour vivre en chrétien (pardonner, nous mettre au service des autres, aimer comme Jésus nous a aimés… ). C’est une force sur notre chemin de vie.

Par l’intermédiaire du Christ, nous avons accès à Dieu, nous entrons dans sa vie. L’anamnèse dit : « Par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père tout puissant, tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles ». En participant à l’eucharistie, nous allons vers Dieu « par » ce sacrement, « avec » Jésus, et « en » Jésus, car nous sommes incorporés à lui. Nous entrons pleinement dans son amour !

 

 

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »

Jn, 15-13