15 juillet 2024
Événements

Championnats de France de triathlon

Jour 1 : Arrivée et installation

Aujourd’hui, nous sommes arrivés à l’école à 9h15 avec Margot, My Linh, son père (Dinh), et moi, avec nos vélos et toutes nos affaires. M. Jean-François avait un peu de retard, alors nous avons attendu dans la cour. Nous en avons profité pour prendre les tentes dans la salle de permanence avec l’aide de nos camarades. Il est arrivé à 10h20. Nous avons chargé les vélos dans le camion et dans la voiture de Nicolas, le père d’Eloan, avec l’aide d’Eloan, Sasha, et Nicolas, qui nous avaient rejoints à l’école.

Puis nous sommes partis avec Margot, M. Jean-François et moi dans le camion que M. Jean-François avait loué, et My Linh, Dinh, Eloan, Nicolas, et Sasha dans la grande voiture. Après 2 heures de route, nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer. Nous sommes ensuite arrivés dans l’après-midi, vers 15h30, au site de compétition à la base de loisirs de La Ferté-Macé.

Là, nous avons visité le lieu, récupéré les dossards et les trifonctions pour les courses, et fait quelques activités, comme le smoothie qui consistait à pédaler pour couper les fruits, ou encore du moulage avec des déchets recyclés. Margot, notre jeune coach, a fait le quiz (pour voir si elle connaît bien toutes les règles et pénalités).

Notre hébergement était à peu près à 500 m plus haut, au stade Gaston Meillon, en camping sous tente. Alors nous avons tout déballé et rangé dans la grande tente mise à disposition, à la tente n°22, pour pouvoir aller faire du vélo et repérer les parcours du triathlon et de l’aquathlon. Après un grand entraînement, nous avons installé les tentes et ensuite mangé au self sur le lieu d’hébergement, au stade Meillon – La Ferté Macé. Nous nous sommes ensuite couchés vers 22h.

Jour 2 : L’aquathlon

Aujourd’hui, nous nous sommes levés tôt pour pouvoir manger et nous échauffer avant la course prévue à 11h50. Cette course était très importante car il fallait bien se classer pour bien démarrer le triathlon de demain. Ils se sont bien échauffés et ont préparé le box. Sacha est parti en premier pour la natation (200m), il a fait une très bonne course à pied (1km) et a ensuite donné les chouchous à My Linh et Margot, qui ont fait de même.

Après leur premier aquathlon, elles ont passé le relais au duo garçon qui a aussi fait une très bonne course. Margot a ensuite fait son deuxième aquathlon seule. Malgré une petite chute à la sortie de l’eau, elle a su se rattraper en course à pied. Elle a ensuite pu donner le relais au duo mixte (My Linh et Eloan). À la fin de l’aquathlon, l’équipe est arrivée 5e sur 19.

Nous sommes rentrés et, à la cantine, nous avons fait un petit débriefing de la course car les transitions étaient trop longues. Après un bon repas, nous nous sommes reposés. Un peu plus tard, vers 17 heures, ils se sont entraînés pour les transitions du triathlon. Après le dîner, nous nous sommes couchés

Jour 3 : Le triathlon et le retour

Aujourd’hui était un jour excitant et triste en même temps car c’était le grand jour. Le départ du triathlon était prévu à 11h30. Nous nous sommes levés tôt pour nous entraîner à la base de loisirs de La Ferté-Macé. Nous avons préparé le box. Après un bel échauffement, c’était le moment du départ. Sacha est parti 5e (classement de l’aquathlon) et a ensuite donné le relais à la fin de sa course au duo féminin qui a fait une très belle course en dépassant deux personnes.

Eloan est parti après les filles pour la natation. À la fin de la natation, il s’est fait dépasser par deux personnes, mais il a ensuite fait un bon parcours à vélo. Malheureusement, il s’est fait dépasser à la dernière ligne droite de l’arrivée. Après la course, nous sommes allés manger et ranger les tentes. Nous sommes ensuite repartis en direction de l’école.

Romane BOUSSELAT

Ressenti de l’aquathlon :

« Un aquathlon est une épreuve sportive composée de natation puis de course à pied. Les distances sont différentes selon la catégorie d’âge. Aujourd’hui, c’était un aquathlon relais, avec 200 mètres de natation, 1 km de course à pied et tout le monde devait passer deux fois. On devait se donner à fond, mais garder assez d’énergie pour le triathlon du lendemain.

Notre équipe était composée de deux garçons : Sasha et Eloan et de deux filles : My linh et moi. Nous sommes arrivés 2 heures en avance pour avoir le temps de se préparer et de s’échauffer. Pour cette compétition, chaque équipe avait son propre box. Le box était le lieu de transition et le lieu d’attente entre chaque relayeur. Il était interdit d’y sortir tant que toute l’équipe n’avait pas fini.

Le départ de Sasha en natation était à 11 h 30, après 3 minutes, il était sorti de l’eau et se dirigeait vers le box pour sa transition. Malheureusement, il a pris du temps pour mettre ses chaussures et son porte-dossard, mais a réussi à tenir le rythme en course à pied. My linh et moi attendions prêtes son retour pour qu’il nous passe le relais représenté par des chouchous. 

Dès l’arrivée de Sasha, nous sommes parties pour 200 mètres de natation. La distance n’était pas si longue, mais dans un plan d’eau, on a l’impression que c’est interminable. La natation, c’est vraiment horrible, on nous tire par les pieds, on a de la buée dans les lunettes, on en peut plus, et de plus dans ce cas-là, on doit sortir de l’eau ensemble. Heureusement, on n’a perdu aucune place. Après avoir survécu à cette natation, on a fait notre transition et notre course à pied. Nous avons plutôt bien couru, c’est toujours dur, mais je n’étais pas tellement essoufflée et j’avais encore de l’énergie pour mon deuxième aquathlon.

Ensuite, ce sont les garçons qui sont repartis pour la natation. Sortis de l’eau, ils ont fait leur transition et sont partis courir. Pendant ce temps, je me reposais de ma course, mais je devais me tenir prête parce que je repartais pour mon deuxième aquathlon dès l’arrivée des garçons. Malheureusement, ce moment est arrivé assez vite. Je suis donc repartie pour une natation moins affreuse que la première, puis j’ai fait ma transition et ma course à pied qui était moins rapide que la précédente. Je pense qu’être à deux, c’est mieux, parce qu’on peut s’encourager, se pousser et s’aider.

La dernière course du relais était celle d’Eloan et de My linh, avec une très bonne natation et une très bonne course à pied. Après avoir enfin fini, on s’est changé et on a profité d’un bon ravitaillement. »

Bilan : 5ème place du prologue en aquathlon dans la catégorie collège établissement !

Ressenti triathlon :

«  Aujourd’hui, c’était une journée de triathlon. » Le triathlon est une épreuve sportive composée de natation, puis de vélo et de course à pied. On est arrivé un peu en retard sur place, mais finalement, la course a été retardée de 30 minutes, donc on a eu le temps de se préparer et de s’échauffer.

Le triathlon était composé de 200 m de natation, 4 km de vélo et 1,5 km de course à pied. C’était comme l’aquathlon, un relais deux filles et deux garçons, mais tout le monde ne devait passer qu’une fois, Sasha commençait, puis il y avait My linh et moi en même temps et Eloan était le dernier. À partir de notre place d’arrivée de l’aquathlon, c’était notre place de départ pour le triathlon. 10 secondes séparaient les différents départs, Sasha est parti 5ème collège sur 19, ça nous faisait donc 50 s de perdu.

En natation, il a réussi à rattraper une place devant lui, puis a fait une transition parfaite, puisqu’on s’était entraîné la veille et on avait élaboré une stratégie pour prendre le moins de temps possible. Pour le vélo et la course à pied, il a réussi à s’accrocher et à ne pas perdre trop de place (il est le seul à ne pas faire de triathlon, mais fait de la natation, c’est pour ça qu’il gagnait toujours des places dans ce domaine). Je ne peux pas en dire plus, car on était dans le box et n’avons rien vu à part la natation, je sais seulement qu’il a fini sa course à lui 5ème.

Ensuite, c’était au tour de My linh et moi, nous sommes partis en natation, franchement, c’était beaucoup mieux, cette fois-ci, on avait aucun problème. Après une transition parfaite, on est parti pour 4 km de vélo, j’ai trouvé que le parcours vélo était très dur, il y avait une partie dans la forêt avec plein d’obstacles partout et une autre partie sur du « champ de patates », c’est-à-dire sur un terrain qui nous enfonce dans la terre où l’on ne peut pas pédaler. Certaines fois pendant le vélo, il était compliqué de rester l’une derrière l’autre, car des filles devant moi ne faisaient que me bloquer le passage.

Je pense qu’au moins trois fois, j’ai failli tomber juste parce que je voulais les dépasser et retrouver My linh. Et on a fini par une course d’1,5 km. Après la natation et le vélo, c’est impossible de courir, ce moment, j’étais un peu en difficulté jusqu’à ce que des lycéennes arrivent (la course était la même pour le collège et le lycée, mais après les résultats sont séparés) et nous proposent de courir toutes ensembles, c’est ce qui m’a redonné de l’énergie. Après avoir fini notre course et avoir passé le relais à Eloan, on était 3ème sur 19 collège.

Malheureusement, Eloan s’est fait dépasser par trois collégiens et n’a pas réussi à les dépasser à nouveau durant sa course. On était tous très triste, Eloan le plus. Mais on est quand même arrivé 6ème sur 19. L’année prochaine, si on se qualifie encore une fois aux championnats de France de triathlon UNSS, il n’y a aucune excuse : le podium est pour nous. »

Copyright © 2022 Collège Lycée Notre-Dame Providence . Tous droits réservés. Connexion